Quand on pense à la Saint-Nicolas, on pense bien sûr aux lettres en chocolat et à la pâte d’amande. C’est le moment de l’année où l'on déguste l’initiale de son prénom en chocolat, des nonnettes croustillantes et des pâtes d’amande parfumées - aussi appelées massepain. Gorgées d’épices et de saveurs sucrées, les friandises que saint Nicolas nous rapporte d’Espagne, sont délicieuses dans le froid de l’hiver.

tout pour une soirée magique

Découvrez vite l'univers de la Saint-Nicolas chez HEMA ! Déguisements, décorations pour la maison, petits cadeaux et friandises : HEMA est votre destination shopping incontournable pour la Saint-Nicolas.

découvrez notre assortiment

on fonds pour les chocolats et friandises de la Saint-Nicolas

À la Saint-Nicolas, on adore savourer des sucreries, c’est la tradition. Les friandises de la Saint-Nicolas sont tellement irrésistibles ! Chaque année, saint Nicolas et le Père Fouettard nous en apportent des cargaisons dans leur bateau à vapeur. En décembre, tout le monde aime grignoter du chocolat ou de la pâte d’amande. Mais d’où vient cette tradition ?

o comme origine

Pourquoi offre-t-on des lettres en chocolat pour la Saint-Nicolas ? Autrefois, les lettres étaient en pâte feuilletée et étaient fabriquées par les pâtissiers. Avant cela, les lettres étaient des biscuits secs. Au Moyen Âge, les enfants apprenaient à écrire en fabriquant les lettres avec de la pâte à pain. Ils pouvaient ensuite les manger. Les premiers cadeaux qu’apportait saint Nicolas étaient cachés sous un drap. Pour savoir à qui le cadeau s’adressait, saint Nicolas posait dessus l’initiale de l’enfant en pâte à pain. Quand le chocolat est arrivé, saint Nicolas s’est mis à utiliser des lettres en chocolat.

m comme maman

Le M est la lettre en chocolat la plus vendue. Sans doute parce le mot Maman commence par un M. Mais aussi parce qu’avec ses trois jambes, le M est la plus grosse lettre de l’alphabet : les gourmand(e)s pensent peut-être qu’un M contient plus de chocolat ! Autrefois c’était bien le cas. Mais de nos jours, toutes les lettres en chocolat ont le même poids. La lettre I par exemple est plus large et plus épaisse que les jambes M ou du W. Chaque lettre offre donc la même quantité de chocolat. Les deux autres lettres les plus vendues sont le P et le S. C’est parce que Saint Nicolas et le Père Fouettard aiment offrir les initiales de leurs propres noms !

p de personnel

Offrir l’initiale ou un nom entier en lettres en chocolat, c’est un cadeau délicieux et très personnel. Pour un cadeau encore plus personnalisé, vous pouvez même offrir les lettres dans le chocolat préféré de la personne. Chez HEMA, les lettres en chocolat sont proposées en chocolat au lait, en chocolat noir, blanc, aux noisettes et au caramel salé. Toutes les lettres en chocolat HEMA sont à base de cacao certifié UTZ (le label pour une agriculture durable). Le chocolat HEMA ne contient aucun parfum, colorant ou arôme artificiel. Idéal pour se faire plaisir sans soucis. Et si vous souhaitez offrir du chocolat à une personne qui vous est vraiment chère, HEMA propose aussi des lettres en chocolat en forme de cœur dans plusieurs goûts.

Voulez-vous offrir du chocolat savoureux, mais aussi de l'amour? HEMA a également des chocolats en forme de coeur, disponibles dans tous les goûts de chocolat.

découvrez notre assortiment

pepernoten et kruidnoten

Aux Pays-Bas, les friandises de la Saint-Nicolas les plus traditionnelles sont les « pepernoten » et les « kruidnoten ». Mais quelle est la différence ? Les « kruidnoten » qu’on appelle aussi nonnettes, sont à base de farine de blé, avec de la cannelle, de la noix de muscade, des clous de girofle, de la cardamome et de la poudre de gingembre. Ces mêmes épices sont aussi utilisées pour la fabrication des spéculoos. Les « kruidnoten » ont la taille d’une noix et sont croustillantes. Les « pepernoten » sont fabriqués avec de la farine de seigle, de l’anis et du miel ou du sirop de sucre. Autrefois on y ajoutait du poivre. C’est de là que vient le nom. Peper veut dire poivre en Néerlandais. Les « pepernoten » sont carrés et fabriqués avec la même pâte que les figurines appelées taai-taai. En général, les Pères Fouettard portent des gros sacs en toile de jute remplis de « pepernoten » et de « kruidnoten » qu’ils lancent aux enfants gourmands. Pendant la Saint-Nicolas, c’est une véritable pluie de friandises qui nous tombe dessus ! On raconte que ce geste est un signe de fertilité, comme un paysan qui jette des graines dans sa terre. On dit aussi qu’autrefois, saint Nicolas jetait des pièces aux pauvres et que plus tard, ces pièces ont été remplacées par des friandises pour se souvenir de ce geste de charité.

chocolat ou pumpkin spices?

Autrefois, il n’existait qu’une sorte de nonnettes. Aujourd’hui le choix est immense. Chez HEMA, on trouve des nonnettes avec plein de parfums différents : cappuccino, yaourt-myrtille, framboise, pumpkin spices, chocolat (au lait, noir ou blanc) et même à la farine d’épeautre. Toutes ces délicieuses nonnettes sont nappées d’une fine couche de glaçage aromatisée, comme pour les nonettes au chocolat. En plus de ce grand choix de nonnettes, HEMA propose aussi des figurines en taai-taai, des pastilles au fondant, des guimauves, des grenouilles et des souris chocolatées et plein d’autres friandises. Avis aux gourmands !

par ici les gourmands !

délicieuse pâte d’amande

La pâte d’amande vient à l’origine du Moyen-Orient. Elle est arrivée en Europe par Venise. Lorsqu’une grande sécheresse toucha l’Italie du Nord compromettant les récoltes de blé pour le pain, les italiens ont mélangé des amandes, du sucre et de l’eau pour fabriquer une pâte. Ce nouveau pain était nommé « Marci panis » le pain de saint Marc. Au XVIIe siècle, saint Nicolas importa ce « massepain » aux Pays-Bas. Dans la tradition ancienne, les garçons offraient pour la Saint-Nicolas un morceau de pâte d’amande ou de spéculoos à la fille qu’ils aimaient. Tradition ou pas, lorsque quelqu’un nous offre des friandises de la Saint-Nicolas, nos cœurs battent toujours un peu plus vite !